Nouvelles

« Retour  Voir toutes les nouvelles

Alex Harvey écrit une page d'histoire

Communiqué:

VAL DI FIEMME, Italie — Alex Harvey a presque tout accompli dans le ski de fond d'élite, mais dimanche, il a finalement mis la main sur l'objectif à long terme de l'équipe canadienne - devenir le premier non-européen à grimper sur le podium du célèbre Tour de Ski. 

Harvey, 29 ans, a terminé troisième au classement général après sa deuxième médaille de bronze consécutive lors du dernier weekend du Tour de Ski à Val di Fiemme, en Italie.

«Je pense que sur papier, ce ne sera peut-être pas aussi important que de gagner les championnats du monde, mais pour ma satisfaction personnelle, c'est le meilleur résultat de ma carrière, a déclaré Harvey, qui a signé le sixième temps le plus rapide. Garder une constance pendant 10 jours de ski, et ne jamais avoir une mauvaise journée, cela me procure une énorme satisfaction.»

Harvey a obtenu la dernière place sur le podium dimanche après avoir terminé l’étape finale, et la plus exigeante, de l’événement épique de sept courses à travers l'Europe, avec un temps de 30: 22.7, bon pour la troisième place.

«On ne monte pas sur le podium du classement général du Tour sans une équipe solide derrière soi. Les techniciens de fartage travaillent tellement fort et savent que nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir une mauvaise journée avec les skis. Le physiothérapeute et le massothérapeute sont essentiels au rétablissement, et les entraîneurs font en sorte que tout se passe sans problème dès que vous sortez. C'est énorme pour toute notre équipe.»

La meilleure prestation de Harvey au Tour avait été en 2016 lorsqu’il s’était classé cinquième. Devon Kershaw du Canada a terminé quatrième à l’édition 2012 du Tour.

«C'est un sentiment génial. C'est un podium pour toute l'équipe canadienne, a déclaré Harvey. Devon (Kershaw), Lenny (Valjas), Ivan (Babikov) et moi avons tous eu beaucoup de succès sur le Tour au fil des années, mais il nous en manquait toujours un peu pour le classement général. J'ai toujours quitté le Tour avec un peu de déception parce que nous étions bons, mais pas assez bon. Il en manquait toujours à l'un d'entre nous. Je suis content que nous l'ayons finalement accompli.»

Débutant la dernière étape au troisième rang suite au retrait du Russe Sergey Ustiugov, Harvey a affronté l'étape la plus colossale: une poursuite de neuf kilomètres en pas de patin se terminant par trois kilomètres d’ascension de l'Alpe Cermis, une station de ski alpin avec une pente de 28%.

Harvey a été contraint de manquer la dernière étape du Tour pendant quatre années consécutives en raison de problèmes de circulation dans ses jambes qui l'empêchaient de grimper la côte. Une chirurgie pour guérir le problème lui a permis de continuer à défier l'histoire.

«Cela signifie tellement pour moi de performer dans cette montée à cause de mes jambes dans le passé. La côte est tellement importante si on veut être sur le podium. Je n'ai jamais été bon ici. J'ai continué à travailler pour m'améliorer et aujourd'hui, ça a finalement cliqué», a déclaré Harvey, qui a ajouté que la dernière côte contribue également à améliorer son ski en général.

«Il n’y a aucun répit et nulle part où s'arrêter. Chaque fois qu’on ressent les jambes brûler, ça ne fait qu'empirer. Il faut trouver le bon rythme dans premier tiers et skier en connaissant ses limites. Ça commence à se jouer dès le premier escarpement et c’est à ce moment qu’on sait quelle genre de journée on va avoir. Il n'y a aucun endroit pour récupérer, et être mentalement fort ne suffit pas pour monter sur le podium. Il faut avoir les jambes.»

Harvey a trouvé ses jambes dimanche

Parti huit secondes derrière Alexey Poltoranin, du Kazakhstan, et 83 secondes derrière le leader du Tour, Dario Cologna, il n’a pas perdu de temps à rejoindre Poltoranin sur les plats, le rattrapant à la marque de quatre kilomètres avant que toutes les tactiques soient jetées par dessus bord, forçant l’athlète contre la montée.

Avec quatre skieurs luttant pour la deuxième place au huitième kilomètre, l'intraitable Canadien de Saint-Ferréol-les-Neiges, au Québec, a grimpé la côte qui a eu le meilleur des certains des hommes les plus forts du monde.

«Atteindre le sommet est d’abord un soulagement total. On souffre tellement, et quand on commence à reprendre son souffle et que la sensation de brûlure disparaît, on ressent un tel sentiment d’accomplissement, qu’on soit troisième ou 19e. On vient de grimper une montagne sur laquelle on n’est pas censé faire du ski de fond, a déclaré Harvey. Mais de participer à l’ensemble du Tour et d’atteindre le sommet - cela signifie beaucoup.»

Avec la victoire du Suisse Dario Cologna, c'est le Norvégien Martin Sundby qui disputait la deuxième place avec Harvey dans les 500 derniers mètres. Cologna a été couronné le roi du ski de fond, remportant son quatrième titre général après avoir franchi la dernière étape avec un temps de 28: 52.1. Sundby a dominé l’athlète olympique à deux reprises, accusant un retard de 86,5 secondes sur le meneur du classement général, après avoir franchi la ligne en deuxième place avec un temps de 30: 18,6 dimanche.

«Je suivais Sundby et c'était vraiment, vraiment difficile. J'ai essayé de partir avec lui. Nous étions l'un à côté de l'autre pendant un moment, il m'a regardé et puis il est reparti. C'était un bon signe. Normalement, je suis tellement mort que je ne peux pas penser à accélérer, mais j'ai été capable de l'essayer aujourd'hui , a déclaré Harvey. C'était ma meilleure journée sur la côte. J’étais plus lent dans les années passées et c'était difficile, aujourd'hui j'ai senti que j'avais un peu plus à donner.»

Harvey a célébré le résultat historique du Tour, et son 26e podium de Coupe du monde de sa carrière inégalée, étendu au sol à la ligne d’arrivée, le réservoir vide. Neuf de ces podiums sont survenus dans le cadre du prestigieux Tour de Ski.

La 12e édition annuelle du Tour de Ski comportait six courses disputées au cours des neuf derniers jours. Une course a été annulée à Oberstdorf en Allemagne en raison d'une tempête hivernale. Les meilleurs athlètes nordiques du monde se sont alignés sur les lignes de départ en Suisse, en Allemagne et en Italie pour affronter le test ultime de la condition physique et mentale.

Résultats détaillés de la septième étape: http://bit.ly/2qA84ht

Résultats complets du Tour de Ski: http://bit.ly/2ABXgPN

 


Partager
« Retour 

Partenaires

Logo Desjardins Côte-de-Beapré Île-d’Orléans Logo MA tv Logo IGA Logo Le groupe JD de Boischatel Logo Developpement Côte-de-Beaupré Logo MRC Île d’Orléans Logo MRC Côte-de-Beaupré Logo Emploi Québec Logo Gouvernement du Québec Logo Sanctuaire Ste-Anne-de-Beaupré